Patatras

02/09/2015 23:42

En octobre 1806, durant la campagne de Prusse, un page de l'Empereur est envoyé reconnaître le terrain, mais revient couvert de boue.

Sire, les jambes de mon cheval lui ont manqué.

l'Empereur lui dit:

Et patatras, vous êtes tombé comme un maladroit. Je parie que c'est encore la faute du cheval?

Sire, ce n'a pas été la mienne.

Si monsieur, je ne vous avais pas dit d'aller "ventre à terre".

L'Empereur rit, ravi de son calembour. Il éperonne son cheval pour s'éloigner mais manque de chuter. Le page commente alors à mi-voix :

Il paraît que je ne suis pas maladroit tout seul aujourd'hui.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com