Motiver les troupes

21/11/2015 22:28

En 1806, deux jours avant la fameuse victoire d'Iéna qui anéantit la suprématie prussienne pour longtemps, Napoléon passait en revue le second régiment de chasseurs à cheval, à Lebenstein, demanda à son colonel:

Combien d'hommes présents?

Cinq cents, répond le colonel, mais parmi eux beaucoup de jeunes gens.

Qu’importe, lui dit l’Empereur d'un air qui marquait sa surprise d’une pareille observation, ne sont-ils pas tous français ?...

Puis se tournant vers le régiment, il ajouta:

Jeunes gens, il ne faut pas craindre la mort; quand on ne la craint pas, en la fait rentrer dans les rangs ennemis.

A ces mots, on entendit un frémissement dans les rangs et un soudain murmure d’enthousiasme, précurseur de la victoire mémorable qui 48 heures plus tard allait punir les vainqueurs de Rossbach (1757) du grand Frédéric.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com