Montbrun, Caulaincourt et bien d'autres

06/07/2015 00:46

Le Général Montbrun est un des grands cavaliers de Napoléon. Il chargeait avec fougue, panache et courage. Il était reconnaissable par son physique d'athlète.

Auguste Jean-Gabriel de Cauliancourt est le frère cadet de l'illustre Armand du même nom, Général, Grand Ecuyer et Ambassadeur français en Russie.

Tous les deux participent à la fameuse bataille de la Moskowa, Borodino pour les Russes. Bataille décisive tant recherchée par l'Empereur après la politique de terre brûlée organisée par les Russes qui évitaient à chaque fois l'affrontement avec les Français.

Ce 7 septembre à la Moskowa, le Général Montbrun est au commandement du 2e corps de cavalerie. Au début de l'affrontement, il est touché par un boulet au côté qui lui laboure les reins et la colonne vertébrale, il est emporté mourant.

L'Empereur le remplaça par le Général de Caulaincourt. À peine investi de ce commandement, il reçut l'ordre d'attaquer une division russe et de pénétrer dans la grande redoute. Il se mit aussitôt à la tête de la division de Cuirassiers du Général Wathier avant de recevoir une balle en pleine poitrine un peu plus tard en conduisant la charge qui enlève la grande redoute adverse. Il n'avait que 34 ans.

La bataille de Borodino verra finalement la mort de douze généraux français:

  1. Montbrun, Général de division, tué le jour même;
  2. Caulaincourt, Général de division, tué à la bataille;
  3. Von Breuning, blessé le 7 septembre, il meurt le 30 octobre;
  4. Compère, Général de brigade du 3e corps tué lors de la bataille;
  5. Damas, Général de brigade du 8e corps tué à la bataille;
  6. Huard de Saint-Aubin, Général de brigade du 4e corps tué à la bataille;
  7. Lanabère, mis hors de combat (mâchoire fracassée), il meurt le 16 septembre à Mojaïsk;
  8. Von Lepel, Général de division du 4e corps de cavalerie, division westphalienne mort le jour de la bataille;
  9. Marion, Général de brigade du 3e corps tué à la bataille;
  10. Marchand de Plauzonne, Général de brigade du 4e corps tué le jour de la bataille;
  11. Romeuf, chef d’état-major du Maréchal Davout et Général de brigade, gravement touché à Borodino, ayant eu le bassin, le ventre et les vertèbres lombaires enfoncés par un boulet. Il meurt le surlendemain de la bataille;
  12. Tharreau, décédé des suites de ses blessures 19 jours après la bataille à Mojaïsk.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com