Marie Tête-de-bois

03/08/2015 18:30

Parfois certaines figures grand-guignolesques traversent la grande Histoire pour nous apporter aujourd'hui des récits savoureux de la petite histoire des gens ordinaires.

Il en est ainsi de la fameuse cantinière Marie Tête-de-bois.

Ce petit bout de femme va participer à pas moins de 17 campagnes de l'Empire. En 1805, elle se marie avec un grenadier et lui donnera un fils. Il deviendra bien sûr tambour dès l'âge de dix ans, et recevra à 15 ans, un fusil d'honneur et à 20 ans un brevet de sous-lieutenant. Il sera tué à Paris en 1814. Marie perdra aussi son mari à la bataille de Montmirail la même année et sera blessée en allant chercher le cadavre de son fils.

En 1815, elle fait partie de l'aventure belge mais cette fois comme cantinière dans la prestigieuse Garde. Ce sera sa dernière campagne et mourra avec l'Empire qu'elle a si bien servi. En pleine bataille, un biscaïen trouera son fameux tonnelet et lui transpercera le corps. Se reposant sur le cadavre d'un soldat, une balle perdue la frappera au visage et la défigurera. Un grenadier, expirant à côté d'elle lui dit:

Marie, vous n'êtes pas belle comme ça.

Et dans un sourire de sang, elle répondit:

C'est possible, mais je peux me vanter d'être fille, femme, mère et veuve de troupier.

Puis elle alla rejoindre son mari et son fils. 

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com