Échec et mat!

18/10/2015 13:44

Bien qu'étant un stratège militaire hors du commun, Napoléon était un piètre joueur d'échecs.

Lors de sa campagne d'Autriche en 1809, il s'arrêta quelque temps au château impérial de Schönbrunn où il eut l'occasion d'affronter le fameux automate de l'ingénieur autrichien Von Kempelen qui le bâtit à plat de couture. Ce fameux automate aussi appelé Le Turc mécanique ou l'automate joueur d'échecs était doté de la faculté de jouer aux échecs. Il avait l’apparence d'un mannequin habillé d’une cape et d’un turban assis derrière un meuble d’érable. Le meuble possédait des portes pouvant s’ouvrir pour révéler une mécanique et des engrenages internes qui s'animaient lors de l'activation de l'automate.

Mais en réalité cet automate était un canular construit à la fin du XVIIIe siècle par Johann Wolfgang von Kempelen. Le mécanisme n'était qu'une illusion permettant de masquer la profondeur réelle du meuble lequel possédait un autre compartiment secret dans lequel un vrai joueur pouvait se glisser et manipuler, à l'aide d'un subtil jeu de miroirs, le mannequin sans être vu de quiconque.

Napoléon mourut en ignorant qu'il avait été non pas battu par un automate mais bien par un être humain, de petite taille de surcroît...

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com