Deux fois sacrifiée

24/07/2016 17:17

Si les ennemis vaincus d'un général victorieux baissent leurs armes, il n'en est pas de même des femmes des vaincus qui peuvent alors passer à l'attaque et utiliser leur propres charmes dans le dessein d'obtenir la clémence du vainqueur.

C'est ainsi que l'on raconte que durant la campagne d'Egypte, une toute jeune Arabe d'à peine 13 ans, fille d'un cheikh vaincu se serait offerte au Général Bonaparte dans le but de sauver son père du joug français.

Mal lui en prit car si elle obtint bien la clémence du général après avoir offert ses charmes, elle fut mise à mort, au départ des Français, par les mamelouks et de plus avec la bénédiction de son propre père.

On ne badine pas avec l'honneur des filles chez les Musulmans.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com