Bienvenue en Belgique

25/07/2015 19:57

Lorsque Napoléon franchit la frontière franco-belge et entre dans le royaume, il est accueilli en libérateur par la population. Des scènes de liesse éclatent sur son passage. Plusieurs témoins dans l'armée l'ont décrit dans leurs mémoires:

Le bonheur des Belges ne saurait se peindre assez vivement. Il y a des villages où, sur notre passage où les habitants ont formé des danses et nous ont remis des fleurs et des gerbes de feuillages.

Les paysans organisent des rondes au son des violons.

Les Belges nous disent nous avoir attendus avec impatience pour les délivrer de leurs tyrans. "Comptez sur nous", disent-il; "comme vous, nous sommes Français".

Même le Bulletin de l'Armée du 15 juin soulignera cet accueil de la population belge:

La joie des Belges ne saurait se décrire. Il y a des villages qui, à la vue de leurs libérateurs, ont formé des danses, et partout c'est un élan qui part du coeur.

Du côté des alliés, le temps est plutôt à l'inquiétude devant l'avancée française. Même Wellington est soucieux et il confiera même au général Fréderich von Müffling, agent de liaison prussien attaché à son état-major:

Les nombreux amis de Napoléon qui sont ici vont lever la tête.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com