Beschädigtes Deutsch

17/04/2016 18:42

Le XIXe siècle avait pour langue véhiculaire internationale le Français contrairement à l'Anglais aujourd'hui. Il était donc rare de voir un officier supérieur français maîtriser une autre langue que la sienne sauf si ce dernier était originaire de région où la langue de Voltaire n'était pas de mise comme l'Est de la France. Parfois certains hauts dignitaires impériaux avaient pu apprendre la langue de leur hôte dans le cadre de fonction particulière comme une ambassade.

Ce n'était pas le cas du plus grand sabreur de l'Empire, le Maréchal Murat en ce qui concernait la langue de Goethe.

Le 7 septembre 1812, Murat est à la bataille de la Moskova et dispose sous ses ordres de plusieurs contingents étrangers dont des Wurtembergeois et des Bavarois. Voulant s'assurer leur soutien dans l'enfer de la bataille, il les harangua en se hasardant à parler en allemand, une langue qu'il ne maîtrisait nullement.

Ah! Brav Jäger, scheiss Jäger!

Ce qui voulait littéralement dire

Gentils Chasseurs, Chasseurs de merde!

L'effet escompté ne s'est pas produit, mais les troupes allemandes resteront toutefois fidèles à son commandement et à l'Empereur. Ce ne sera pas le cas l'année suivante, à la bataille de Leipzig, où les contingents saxons de la Grande Armée passeront à l'ennemi en pleine bataille.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com