Artilleur un jour, artilleur toujours

13/02/2016 21:38

Napoléon sortit de l'école militaire de Brienne avec le grade de lieutenant d'artillerie. Doué pour les mathématiques, c'était logique qu'il choisisse l'arme savante.

En tournée d'inspection à Boulogne, il est surpris de subir le feu nourri d'une frégate anglaise alors qu'aucune riposte française n'est constatée. S'enquérant auprès des artilleurs présents, on lui dit que les canons du port sont d'une portée insuffisante pour atteindre l'esquif britannique. N'en croyant pas un traitre mot, l'Empereur fit un rapide calcul pour connaître la quantité de poudre nécessaire et ordonna que l'on mette en batterie le canon. Mais les servants n'eurent pas le courage de bouter le feu craignant que l'affût ne leurs explose au visage vu l'énorme quantité de poudre utilisée. L'Empereur s'exécuta lui même et un boulet alla fracasser le beaupré de la frégate anglaise qui mit les voiles.

On est jamais mieux servi que par soi-même.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com