Anthropophagie avérée

30/06/2015 23:33

L'anthropophagie est une pratique qui consiste à consommer de la chair humaine. Elle se pratique parfois dans des situations extrêmes pour un être humain. De telles situations se font plusieurs fois présentées durant l'Empire où des soldats affamés ont dû se résoudre à dévorer leurs compagnons morts ou pire, ont dû les assassiner pour assouvir leur faim.

Ainsi lors de la campagne de Russie avant le passage de la Bérézina, Roman Soltyk, un officier polonais, raconte qu'il lui fut offert une soupe à la chair humaine dont le foie était fort bon à manger !

Le colonel Roederer nous signale également qu'à Vilna, lors de la retraite de Russie, des soldats prisonniers ont été réduits à manger de la chair humaine, en mangeant leurs camarades morts de faim et de froid.

Un autre moment au cours duquel des cas similaires ont été découverts se situe en Espagne sur les prisons de l'île de Cabrera au sud des îles baléares où une hécatombe de morts de faim a eu lieu. Ainsi un Polonais n'hésita pas à assassiner pendant la nuit son camarade pour se repaître de sa chair en préparant son foie et son coeur, qu'il ne put manger car il fût découvert avant de l'avoir consommé, et subit la peine de mort.

On signale aussi des cas de soldats se nourrissant pendant plusieurs semaines des excréments de leurs camarades.

Un soldat russe écrit à sa femme, le 9 novembre 1812 :

Mon amie, jour et nuit, nous pourchassons l’ennemi, presque chaque jour nous lui prenons des canons et des drapeaux et faisons des prisonniers. C’est un abîme. L’ennemi meurt de faim, il ne mange pas que ses chevaux; on en a vu qui faisaient griller de la chair humaine. Mon on ne peut décrire de telles extrémités. On peut jurer que leur armée a totalement disparu.
 

Pour finir, on évoque aussi des cas d'autophagie qui sont rapportés par le chef d'escadron Eugène Labaume: 

Les uns avaient perdu l'ouïe, d'autres la parole et beaucoup par excès de froid, étaient réduits à un état de stupidité frénétique qui leur faisait rôtir des cadavres pour les dévorer ou qui les poussait à se ronger les mains et les bras.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com