Trente

19/06/2015 00:30

En 1809,  l'Empereur demande au colonel de faire sortir des rangs les sous-officiers les plus méritants. A mesure que l'Empereur pas­sait devant eux, ces braves lui présentaient fière­ment les armes, répondaient à ses questions, et recevaient avec bonheur ce baptême impérial : Je te fais officier.

Arrivé au septième ou huitième ser­gent, l’Empereur voit un beau jeune homme, à l'œil expressif et sévère, à la tenue ferme et mar­tiale, qui, à son tour, fait résonner son fusil en deux temps et présente les armes.

- Combien as-tu de blessures? dit l'Empereur.

- Trente, ré­pondit le sergent.

- Je ne le demande pas ton âge, répliqua l'Empereur avec bonté, je te de­mande combien tu as reçu de blessures?

..Alors, élevant la voix, le sergent reproduit son monosyl­labe :

- Trente

Contrarié de cette réponse, l'Empereur dit au colonel :

- Cet homme se trompe; il pense que je lui demande son âge.

- Sire, il a bien compris : il a été blessé trente fois.

- Comment ! dit l'Empereur avec surprise, tu as été blessé si souvent et tu n'as pas la croix?

Le sergent alors, regardant sa poitrine, s'aper­çoit que le baudrier de la giberne cache sa décoration, et, tout en le déplaçant pour laisser voir sa croix, il dit à l'Empereur avec énergie :

- J'en ai bien une; mais j'en ai f..... bien mérité une douzaine!

L'Empereur, heureux lorsqu'il rencontrait de tels hommes, dit à celui-ci ces mots, en lui tirant amicalement la mous­tache :

- Je te fais officier.

- C'est bien, mon Empereur! vous ne pouviez pas mieux faire, repartit le nouveau sous-lieutenant, en relevant fiè­rement la tête.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com