Drouot superstar

16/06/2015 08:15

L’année 1813 fut, comme nous le savons, bien morose pour l’Empire.

Les maréchaux sont eux aussi défaitistes et le maréchal Marmont ne déroge pas à cet état d’esprit, l'Empereur lui répondit suite à une de ses tirades défaitistes. L’Empereur fustige le manque d'ardeur de ses maréchaux et il cherche dans l’assemblée un regard approbateur. Il croise alors le regard de Drouot qui vient encore de s'illustrer par sa bravoure à Hanau.

Napoléon le frappe sur la poitrine en signe d'affection et lui dit :

Il me faudrait cent hommes comme cela !

Et le général de lui répondre:

Non, Sire, vous vous trompez. Il vous en faudrait cent mille.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com