D'Hautpoul au combat de Hof

04/06/2015 22:02

Nous sommes à la veille de la sanglante bataille de Eylau, le 6 février au combat de Hof.

Le général Jean Joseph Ange d'Hautpoul est à la tête de ses fameux cuirassiers gainés de métal, surnommés les gros talons. Une charge héroique permet d'emporter une situation très compromise. Murat commandant en chef ce jour-là louera sans retenue les mérites du général d'Hautpoul à l'Empereur le soir même, lequel pour le remercier embrassera d'Hautpoul devant toute sa division.

Le général ému dira alors à son maître:

"Pour me montrer digne d'un tel honneur, il faut que je me fasse tuer pour votre majesté"

Puis il se retourne et lance à ses hommes sa fameuse réplique...

"Soldats, l'Empereur est content de vous. Il m'a embrassé pour vous tous.
Et moi je suis si content que je vous baise à tous le cul".

Son "souhait" se réalisera dès le lendemain lors de la grande charge de la cavalerie française qui verra 80 escadrons charger le centre russe. Sa division de cuirassiers parviendra à percer la première ligne des grenadiers russes, mais un peu plus tard, le général d'Hautpoul sera frappé d'un biscaïen à la cuisse. Refusant d'être amputé d'une jambe, contre l'avis du chirurgien Larrey, il meurt cinq jours après le 14 février 1807 de septicémie.

Contact

Frank Grognet Nivelles
Belgique
hussardises@gmail.com